Parc national d'Etosha

Envie de vous lancer dans un safari exceptionnel ? La Namibie vous propose une destination envoûtante permettant de passer des aventures hors du commun en famille, en amoureux ou entre amis. Il s'agit de l'une des réserves naturelles les plus plébiscités du continent africain, à savoir le parc national d'Etosha. Celui-ci se trouve dans la région de Kunene, à près de 400 km de la capitale namibienne et à 125 km de la frontière avec l'Angola. L'écosystème du site est unique, étant donné qu'il occupe un gigantesque pan salin de 130km de long et 50km de large. Celui-ci se remplit en saison de pluies, tandis que pour le reste de l'année, il demeure sec. Si vous souhaitez vous offrir un safari agréable, vous pourrez suivre les pistes au sud, à l'est et à l'ouest de cette cuvette. Un tiers de la zone est ouvert au public.  

Histoire du parc

En mai 1851, les explorateurs européens Charles John Andersson et Francis Galton ont découvert le pan d'Etosha et sa région. Ils y voyageaient pour la première fois en compagnie de marchands Ovambo. La zone connaît vite une importance stratégique et des routes commerciales ont été créées à l'est et à l'ouest. Les visiteurs étrangers furent également ébahis par la quantité incroyable d'espèces fauniques présentes dans ces terres asséchées.  Les 30 années qui suivirent la découverte se démarquent aussi bien par des peuplements intermittents que par des affrontements entre Européens et populations locales. La menace croissante sur la faune locale a été également constatée avec la chasse au gros gibier effectuée par des chasseurs étrangers. Malgré l'officialisation de l'occupation allemande en 1896, la situation n'a pas encore été réglée. Ce n'est qu'en 1970 qu'on a pu définir les frontières actuelles du parc avec l'inscription du site parmi les réserves naturelles protégées. Une grande partie de la faune a disparu en raison de fortes sécheresses et des impacts de la Guerre de la frontière sud-africaine. On a réalisé d'importants efforts pour faire accroître à nouveau le nombre des espèces faunistiques parmi les plus rares. Etosha a acquis le statut de parc national en 1967.

La flore

Le parc national d'Etosha compte 134 spécimens végétaux qui se répartissent dans divers endroits du parc. Dans la majeure partie du parc, les casseroles n'accueillent que peu de végétation, dont les halophytes, herbes riches en protéine appréciées par les brouteurs tels que les springboks et les gnous. Vous pourrez trouver d'autres végétation halophile aux environs du pan d'Etosha, y compris les graminées et les arbustes. Une grande partie de la réserve est occupée par la savane, sauf les zones proches des casseroles. Partout où vous irez, il est possible de trouver du mopane, l'arbre le plus commun du site. En rejoignant le sandveld du coin nord-est de la réserve, vous apercevrez notamment des acacias et des arbres Terminalia et tamboti. D'une manière générale, cette région aride est constituée de petits arbustes et de buissons.

La faune

Etosha représente un important refuge pour un grand nombre d'animaux grâce à la présence de divers points d'eau sur les lieux ainsi que les mesures prises pour la protection du site. Ces animaux se déplacent vers des espaces plus verdoyants durant la saison humide, mais ils retournent peu à peu en début de saison sèche. En visitant le parc, vous pourrez découvrir parmi les 114 espèces de mammifères qui existent dans le site. Vous croiserez surement des éléphants, des zèbres de montagne, des zèbres de Burchell, des rhinocéros et des impalas. Il est possible de rencontrer également des léopards, des hyènes tachetées, des girafes, des gnous bleus, des grands koudous, des chacals à Chabraque, des mangoustes, des lièvres des buissons, des guépards, des élands, des springboks, des oryx gazelles, des phacochères et bien d'autres encore.

Parmi les oiseaux à y observer, vous trouverez surtout des rapaces comme des bateleurs de savane, des aigles martiaux, des vautours… De grands oiseaux tels que les autruches, les outardes kori et les flamands y sont présents. Ces derniers sont visibles pendant la saison de pluie. L'avifaune caractéristique de la contrée comprend le calao de Monteiro, l'irrisor moqueur, l'archétopse à flancs roux, le calao de Monteiro, le perroquet de Rüppell et bien plus encore.

Si vous rejoignez les formations rocheuses dans le coin sud-ouest du site et les collines de dolomite, vous ne manquerez pas d'apercevoir de nombreux reptiles, dont des serpents, des lézards, des chélonidés et des amphisbènes. Beaucoup d'espèces d'amphibiens y sont recensées en raison de la salinité de l'eau du parc.

Quelques conseils pratiques pour un safari dans le parc national Etosha

 Pour explorer les plus beaux endroits du parc, il est préférable de solliciter le service d'une agence de voyage professionnelle. Vous pourrez ainsi profiter d'un itinéraire à part, loin des sentiers battus. Celui-ci peut vous conseiller sur l'hébergement qui vous convient le mieux en fonctions de votre budget et de vos goûts. Sur place, vous trouverez un large choix de logement allant du camp basique à l'établissement de haut standing, du bungalow individuel à l'hôtel tout chic. Il en est de même pour le moyen de transport à utiliser pour traverser le parc. De nombreux alternatives s'offre à vous. En ce qui concerne le moment propice à la visite, la saison sèche est plus intéressante. En vous lançant dans le safari durant cette période, les animaux se ruent vers les points d'eau, ce qui permet de les observer plus facilement. En saison de pluies, ils trouvent de l'eau partout et n'offrent donc pas le même spectacle.

Bonjour

Je suis Delphin de "Furaha Tours & Safaris". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+26461231736