Le parc national Chobe

Localisé à l'extrême nord du Botswana, près du Delta de l'Okavango et de la ville de Kasane, le parc national de Chobe est un haut lieu touristique remarquable du pays. Possédant l'une des plus importantes concentrations de gibier de toute l'Afrique, il représente le troisième plus grand parc de la contrée avec une biodiversité incroyable. Cette réserve est également réputée pour ses lions chasseurs d'éléphants d'Afrique. C'est une grande destination africaine pour faire un safari unique et mémorable à travers une végétation luxuriante. Les croisières en bateau le long de la rivière Chobe constituent aussi l'une des activités populaires tout en observant l'environnement naturel du parc et en y prenant quelques clichés de souvenirs.

Historique du parc

La région était occupée à l'origine par des Bochimans qui sont appelés également peuple Basarwa. C'étaient des chasseurs-cueilleurs itinérants qui étaient à la recherche de nourriture, dont de l'eau, des fruits et des animaux sauvages. De nombreux vestiges tels que les peintures San à l'intérieur des collines rocheuses témoignent encore de la civilisation de cette ethnie dans la localité.

La division de la région (celle qui allait devenir le Botswana) en différents régimes fonciers se tenait au début du 20^e^ siècle. À l'époque, la majeure partie de la surface du parc était classée en tant que terre de couronne. Pour protéger la faune locale, l'idée de créer un parc national est née pour la première fois en 1931 afin de développer le secteur touristique. Plus tard, en 1932, un territoire de 24 000 km² autour du district de Chobe a été déclaré « zone de non-chasse ». Cette dernière a été étendue jusqu'à 31 600 km² en 1934.

Mais la réalisation du projet a été retardée en raison d'une sévère épidémie causée par la mouche tsé-tsé en 1943. Ce n'est que dix ans plus tard que l'instauration du parc a pu démarrer de nouveau avec la création d'une réserve animalière de 21 000 km², plus petite que prévue au début. Celle-ci bénéficie officiellement du statut d'un parc national en 1967. Il convient de noter qu'à cette époque, la région abrite de nombreux établissements industriels, dont l'industrie du bois du côté de Serondela. Ceux-ci ont été progressivement enlevés du parc et depuis 1975, la zone n'accueille aucune activité professionnelle. En visitant le parc, vous trouvez encore quelques vestiges de ces industries. Des améliorations et agrandissements ont été entrepris en 1980 et en 1987.

Faune et flore du parc national de Chobe

Si vous souhaitez découvrir la faune et la flore locales, vous serez invité à arpenter ses petits écosystèmes différents qui proposent chacun sa propre population animale et ses espèces végétales.

Au bord de la rivière Chobe

Au bord de la rivière Chobe, par exemple, vous verrez notamment des troupeaux d'éléphants qui viennent se baigner sur les berges. La présence de cette rivière confère ainsi au parc un décor magique qui impressionne les safaristes. La zone se caractérise par des plaines inondables luxuriantes avec des forêts denses d'acajou, de teck et bien d'autres encore. Le cours d'eau coule le long de la frontière nord-est de l'aire protégée et constitue un important point d'eau, surtout pendant la saison sèche, pour les troupeaux d'éléphants, les girafes, les zibelines et les buffles africains. En visitant cet endroit, vous aurez l'opportunité de croiser quelques espèces rares telles que l'antilope puku et le birding. Il est aussi possible de trouver des mangeurs d'abeilles carmin. Si la zone est inondée, elle regorge d'espèces aviaires comme les spatules, les cigognes, les ibis, les canards ainsi que des oiseaux aquatiques. Cette partie du parc accueille toute l'année un grand nombre de visiteurs venant de partout du monde grâce à la présence des chutes Victoria à sa proximité.

Au marais de Savuti

Le tronçon occidental du parc s'appelle la zone du marais de Savuti. S'étendant sur une vaste superficie de 10 878 km², ce secteur représente le reste d'un grand lac intérieur qui ne recevait plus de l'eau depuis des années suite à des mouvements tectoniques. À présent, il est approvisionné quelque fois par le canal erratique de Savuti. Ce débit variable entraîne souvent la mort de certains arbres qui longent les berges du canal. Les animaux de cette section de la réserve sont particulièrement dynamiques en raison de l'abondance des savanes et des prairies vallonnées. En vous y rendant pendant les saisons sèches, vous observerez notamment des rhinocéros, des impalas, des gnous, des koudous, des phacochères, des hyènes, des guépards, des éléphants de brousse africains… Si votre visite tombe en saison de pluie, vous aurez l'aubaine d'apercevoir presque toutes les espèces d'oiseaux du parc qui comptent 450. Le marais de Savuti est connu pour sa migration annuelle de prédateurs et de zèbres.

Au marais de Linyanti

Le marais de Linyanti se trouve au nord de Savuti, près de la rivière éponyme. Il est bordé à l'ouest par la réserve de Selinda et au nord par le parc de Nkasa Rupara de la Namibie. Vous verrez autour des fleuves des boisés et des lagunes, tandis que le reste de la zone comprend des plaines inondables. En vous aventurant dans le site, vous pourrez croiser des lions, des léopards africains, des antilopes de sable, des antilopes rouannes, des hippopotames, des éléphants de brousse africains, des sitatunga, des crocodiles du Nil…

Que faire dans le parc national Chobe ?

En passant un séjour dans le parc national Chobe, vous pourrez choisir parmi les lodges et les camps situés en bordure de rivière, lesquels permettent de faire pleins de safaris. Il est préférable de vous lancer dans le safari en 4x4 le matin afin de profiter d'une nature resplendissante. Pour cela, vous suivrez les pistes qui longent la rivière. De petits avions légers sont disponibles sur place pour ceux qui souhaitent s'adonner à un survol de la réserve. L'après-midi, le safari en bateau est une excellente idée. Vous vous promenez à travers le fleuve pour découvrir les éléphants du Botswana en train de s'abreuver ou de se baigner. Vous apercevrez des hippopotames se préparant à brouter pour la nuit. D'autres animaux impressionnants se ruent vers les rives pour chercher de l'eau. Vous pourrez vous faire accompagner d'un ranger à qui vous posez toutes vos questions sur la biodiversité locale.

Quant partir à Chobe ?

Les visiteurs peuvent se rendre à Botswana toute l'année. Mais si vous comptez mieux découvrir la faune et la flore locale, la saison sèche est la meilleure période. Celle-ci se trouve entre mai et novembre. Pendant cet intervalle, les animaux se concentrent sur les points d'eau des réserves. En saison de pluies, il est moins facile de les repérer puisqu'ils peuvent trouver de l'eau partout dans la région, voire jusqu'au Delta de l'Okavango. Toutefois, à l'occasion de votre séjour dépaysant dans la contrée à tout moment de l'année, lors d'un détour aux chutes Victoria, une petite extension du circuit au parc national Chobe est à prévoir.

Bonjour

Je suis Delphin de "Furaha Tours & Safaris". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+26461231736